Gribouille

Style
chanson

Influences
diverses

Membres
.

Liens

Présentation

Gribouille chante la douce nostalgie des petits paradis d'hier et d'aujourd'hui. Dans sa besace, des mélodies enjôleuses esquissent ses souvenirs et viennent charmer nos esgourdes. Guitare, piano, ukulélé en bandoulière, et entourée par deux comparses de choix (Séverine Eouzan au saxophone baryton et Colin Faverjon au violon), Gribouille nous livre « Paradis perdus », son premier EP de chansons aux accents tantôt jazz, folk ou latin. Le tout servi dans une formule acoustique et intimiste où la simplicité des arrangements met en avant l'inventivité mélodique, la chaleur de la voix, et la poésie de textes précis et ciselés.



Depuis 2015, Gribouille tourne en trio. Mathilde Rosati au violon et Thomas Rebischung au saxophone baryton ont su donner du relief et du corps à ses chansons. Le trio a eu le plaisir de parvenir en demie-finale du concours Vive la Reprise 2015 au Forum Léo Ferré, après seulement 1 mois d'existence. Depuis, le répertoire s'est étoffé, et les polyphonies vocales ont pris plus de place dans les arrangements de Gribouille...

Un premier EP, enregistré avec Mathilde et Thomas sous la houlette de l'ingénieur du son et producteur Kony C, sort très prochaiment : rdv le 02 décembre 2018 au Bateau El Alamein ! Désormais, Gribouille est entourée par deux nouveaux musiciens : Séverine Eouzan au saxophone baryton et Colin Faverjon au violon.

En ce qui concerne son nom de scène, c'est un surnom qui la suit depuis longtemps, dû à son amour du dessin... Et, comme le hasard fait bien les choses, il lui a permis de faire la connaissance d'un bel homonyme, grande dame des années 1960, étoile filante de la chanson et interprète de génie à qui la "Gribouille 2.0" (comme elle aime se surnommer) a consacré une chanson : Gribouille(s)...

Partager ce groupe